L’Auvergne est une région magnifique, qui est encore beaucoup trop sous-évaluée. Pourtant, cette région a attiré des visiteurs du monde entier! Comment ne pas céder à la beauté des lacs volcaniques, de ses paysages vallonnés?

Si les visiteurs ont été nombreux à venir pour admirer ces paysages, c’est pour une bonne raison: l’Auvergne a toujours été une destination touristique de premier plan. Et c’est par les affiches que l’ont peut se rendre compte de ce glorieux passé! Voici donc 8 affiches sur l’Auvergne à découvrir sans tarder, et on vous dira pourquoi 😉

L’Auvergne, terre d’inspiration pour les affichistes

Affiches des compagnies de chemins de fer, affiches pour les offices de tourisme… Dès la moitié du 19e siècle, tous les moyens sont bons pour vendre un peu de rêve… et beaucoup d’air frais à la montagne! A cette période il s’agit surtout de prendre l’air de la montagne pour se requinquer la santé (on ne savait pas encore trop comment les maladies véhiculaient). Mais si au passage cela permettait de se faire plaisir… on ne se privait pas! Hôtels, villes thermales, pensions de famille: c’était l’âge d’or du tourisme auvergnat 😊

J’avais envie de vous emmener faire un tour de mes affiches coups de cœur sur l’Auvergne. Certaines sont anciennes, d’autres plus modernes. Mais toutes ont un design qui vous plairont à coup sûr!

La plus gauloise: Affiche des Grandes Journées d’Auvergne

Commençons par un visuel des plus spectaculaires: l’éruption du Puy de Dôme! Bien sûr, il ne s’agit ici que d’une vision d’artiste: les volcans auvergnats sont bel et bien éteints depuis plusieurs milliers d’années.

Mais j’aime beaucoup cette affiche dont l’illustration met en scène deux symboles tellement auvergnats: les volcans de la chaîne des Puys, et Vercingétorix.

En premier plan, on reconnaît une statue du célèbre chef gaulois, fameux adversaire de Jules César lors de la guerre des Gaules. L’Auvergne est la terre des Arvernes (et en tire d’ailleurs son nom), une tribu qui fit partie de la coalition de plusieurs nations celtes qui se sont liguées contre les Romains au début de notre ère.

Une affiche avec un détail surprenant

Mais les plus avertis auront noté que ce portrait de Vercingétorix a un air de déjà-vu… c’est en effet une reproduction de la statue de Vercingétorix qui se dresse à Alésia (en Bourgogne) où les Gaulois ont été… vaincus. C’est pourtant à Gergovie, à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand, que Vercingétorix et ses alliés ont gagné. Drôle de clin d’œil?

Il faut dire que le monument célébrant la victoire des Gaulois, surplombant le plateau de Gergovie depuis 1900, est bien moins photogénique…

Toujours est-il que ce poster des années 50, lancé par la Fédération Thermale d’Auvergne, frappe fort! C’est une affiche ancienne au design efficace et pourrait-on dire… très spectaculaire!

Les plus festives: Affiches Vichy de la Belle Epoque et des Années Folles

Vichy est une ville thermale réputée dès le 15e siècle pour certaines de ses sources, mais il est possible que Romains et Gaulois en aient également bénéficié!

Mais c’est l’arrivée de Napoléon III qui change tout pour la ville de Vichy, qui passe de petit village oublié aux portes du Bourbonnais, à une cité thermale de premier plan, équipée de tous les équipements modernes de l’époque.

En quelques années, la cité se métamorphose. On y crée un opéra, un théâtre, on y dessine des parcs inspirés des grands parcs londoniens. Nous sommes au début du tourisme thermal, et la nouvelle ville se doit d’être aérée et saine: on se doit de prendre les eaux pour guérir ou se remettre d’une maladie!

Mais Vichy n’est pas n’importe quelle ville thermale: marquée par la présence impériale et par toute l’aristocratie qui emboite le pas, c’est aussi une ville exceptionnelle par son architecture et ses nombreux hôtels particuliers. Tout le gotha s’y précipite. Cet âge d’or continuera également pendant la Belle Epoque, puis durant l’entre-deux guerres. Ce qui donnera lieu à des nombreuses fêtes, comme on pourrait le deviner en voyant ces deux affiches….

A Vichy, thermes et fêtes folles

Le poster de droite, très années Folles, a été créée par le dessinateur Roger Broders. Un dessinateur réputé dans le monde de l’affiche de cette époque. Il en reste une ambiance nocturne folle, avec ses jeunes femmes coiffées à la garçonne, ses lignes Art Déco, et une scène illuminée par un feu d’artifice. Cette illustration ancienne nous parait pourtant si moderne avec ses aplats de couleurs et ses lignes épurées.

L’autre affiche, éditée par la compagnie de chemin de fer PLM, nous ramène quelques années en arrière, vers les années 1880. Mais l’ambiance est la même: autour de l’Opéra de Vichy, à la nuit tombée, jeunes femmes endimanchées et jeunes galants se tournent autour, quelques heures avant le spectacle.

Deux affiches sur Vichy, parmi des centaines d’autres aussi belles les unes que les autres. Des illustrations soignées, qui ne font que rendre hommage à une ville dont le patrimoine architectural est stupéfiant (et d’ailleurs classé en 2022 au patrimoine mondial de l’Unesco! Bravo!) La fête continue… tout en beauté.

Les plus naturelles: les affiches des compagnies de chemins de fer

Région nature par excellence, l’Auvergne a toujours communiqué sur ses paysages et sur les vertus du grand air. Il est donc tout à fait naturel que les premières compagnies de chemin de fer créent dès le début des affiches pour vendre cette destination touristique à leurs passagers.

Le tourisme en Auvergne se développe tout d’abord autour des villes thermales: Saint-Nectaire, Chaudes-Aigues, le Mont-Dore, la Bourboule. Au début du 19e siècle, la montagne est encore un territoire peu exploité, voire carrément évité. On se rend peu sur les hauteurs, et les villages de montagne sont encore des poches de pauvreté, isolés du monde.

Petit à petit, les avancées de la science permettent de prendre conscience de l’oxygène et du rôle des microbes et bactéries dans les maladies. Adieu les villes à l’air enfumé et porteur de maladie, bonjour l’air pur de la montagne!

Le développement du tourisme en montagne

Dans les Alpes comme dans le Massif Central, les petits villages se transforment petit à petit en lieu de villégiature. Les plus riches y arrivent les premiers, et les villes s’équipent de tout le confort moderne: hôtels avec l’eau courante et l’électricité, casinos, thermes, solariums. Quelques décennies plus tard, c’est le ski qui va faire venir de toute l’Europe des visiteurs curieux de s’essayer à ce nouveau sport.

Le développement du chemin de fer va accompagner cette nouvelle géographie. Les premières compagnies comme la PLM (pour Paris-Lyon-Méditerranée), puis la SNCF, n’hésiteront pas à faire créer des centaines d’affiches par des artistes ou des publicitaires. Histoire de vendre l’Auvergne comme destination touristique… et le voyage en train.

La plus aérienne: le Puy de Dôme par Mickaël Merley

Est-ce qu’il faut encore la présenter? L’affiche Puy de Dôme créée par Mickaël Merley pour le site Hello Clermont fait partie des best-sellers ici!

Le dessinateur a préféré dessiner le plus célèbre des Puys par un angle aérien… Si on voit la silhouette typique du Puy de Dôme en arrière-plan, c’est le Puy de Côme qui surgit à l’avant de la scène.

Réalisée en plusieurs dizaines d’heures grâce à la technique du dessin vectoriel sous le logiciel Illustrator d’Adobe, cette illustration numérique décore depuis de nombreuses maisons, en Auvergne, en Europe et dans plusieurs pays du monde! Bravo Mickaël!

La carte de la Chaîne des Puys par Olivier Martin

Pour finir, voici une affiche que je ne mets pas tout le temps en avant – et à tort. Le poster Carte de la Chaîne des Puys, dessiné par Olivier Martin, est pourtant tout à fait digne d’intérêt. Son graphisme épuré, ses touches de rouge, son minimalisme en font une affiche cartographique à la fois classique et moderne.

Cette affiche nous emmène le long de la faille de la Limagne et représente le Puy de Dôme, Clermont-Ferrand mais aussi le Cézallier et le massif du Sancy.

J’aime particulièrement la minutie des détails… Au début on ne s’en aperçoit pas, mais en parcourant attentivement on détaille le nom de cette partie du Puy-de-Dôme – une manière originale de représenter une partie de l’Auvergne!

Ce site utilise des cookies, pour faciliter votre connexion. Pour en savoir plus: